dimanche 19 octobre 2008

Le Café littéraire en images

J'avais promis quelques images sur le café littéraire dont j'ai fait un bref compte-rendu sous le titre "Rencontres culturelles". Voilà ce que c'est que de ne pas être autonome : le texte d'abord, les images encuite ; ça fait couic, ça fait couac mais il faut que je me rattrape.


Des livres, en veux-tu, en voilà !



Pierre Henry, Directeur Général de l'organisation France Terre d'Asile, auteur de l'ouvrage Immigration : Lettre ouverte aux humanistes en Général et aux socialistes en particulier. Il est ici encadré par Messieurs Kodia et Mawawa. On peut voir déjà, dans la pose de M. Henry, l'assurance, l'aisance de celui qui maîtrise son sujet : il est incollable sur les politiques d'immigration de ces dernières décennies.


Une partie du public, une partie seulement, et pas choisie au hasard, la vicieuse !



Goliath et... pardon, Tima Ouamba, auteur du roman Terre Pourpre, et Liss. Voilà encore une chose que je m'étais promise, et que je n'ai pas réalisée : un commentaire de ce roman qui avait atterri sur mon bureau en empruntant un chemin des plus inattendus.



Deux critiques littéraires. Non, plutôt un spécialiste de la Littérature, congolaise en particulier, M. Martin Le Motieu, et une curieuse de la chose littéraire qui se croit aussi auteur et critique littéraire.

J'aurais aussi aimé proposer une photo du groupe Keta-Nganga Quartet (ballet-théâtre) en pleine action, mais je n'en ai pas. Bon, les quelques photos que vous avez sous les yeux vous donnent tout de même une petite idée de ce qu'avait été cette rencontre.

7 commentaires:

GANGOUEUS a dit…

Cool, comme j'aurai aimé être présent...

Je vais placer dès que possible un lien sur mon blog.

Merci pour ces images.

Boone journée.

Liss a dit…

Moi aussi j'aurais aimé que tu sois là, afin de changer le virtuel en réel...
En tout cas merci d'avoir relayé l'info.

Destinée a dit…

Hello Liss!
Petite réapparition!

J'ai bien ri en lisant "Goliath, et pardon..." rire. T'es trop marrante.

Je ne pense pas que tu sois une simple curieuse de la littérature congolaise (comme tu l'as écrit). Tu representes assez bien les auteures de chez nous qui encore timides ont du mal à sortir de l'ombre.

Au reste, c'est une bonne initiative que le café du livre.

Be blessed.

D.

Ps: le jour que Gangoueus assiste au café. Prends une grosse photo de lui stp Liss. cadre bien le visage pardon ya ngé. Lol
Jusqu'à ce jour on ne connait que ses doigts (que l'on voit souvent en photos tenir un livre qu'il commente)

Liss a dit…

ouaouh ! Destinée ? Ce n'est pas une simple réapparition, c'est une résurrection ! Où étais-tu donc passée ? je t'avoue que j'ai été plus que désapointée lorsque ton blog n'a plus été accessible. Pourquoi ? me suis-je demandée. Mais bon, je suppose que tu as de solides raisons, et j'espère surtout que tu ne t'es pas arrêtée d'écrire pour autant.
pour gangoueus, t'inquiète ! J'en fais mon affaire, je le prendrai de face, de profil et même de diagonale si j'y arrive (rires), il se fait trop désirer. Mais cela vaut aussi pour toi. Wapi jour mu ke zaba figure ya nge ?
En tout cas merci d'être passée.
Bises.

GANGOUEUS a dit…

Bonjour,

Je t'adresse un tag musical. Je suis sur que tu vas t'amuser.

@+

GANGOUEUS a dit…

Ah! j'oubliais, je t'ai placé dans la liste de mes blogs préférés.

2è tag !!!

Liss a dit…

Gangoueus,
ça pour m'amuser, je m'amuse ... à me gratter la tête. Comment résoudre le problème de ce tag musical ? car ce que j'apprécie particulièrement ne se trouve pas forcément sur YouTube, et je vais être obligée de m'expliquer, et c'est bien toi qui parle de streap-tease sur ton blog, là pour le coup j'hésite à me déshabiller.
Tu es vraiment trop sympa de me placer parmi tes blogs préférés, et sincèrement, je te dois plus que tu ne me dois, car j'apprends beaucoup chez toi, notamment en découvrant des blogs intéressants et enrichissants, les meilleurs que je pourrais nommer, je les ai connus par ton biais.
Merci de me filer ces "méchants" virus !(rires)